Comment maigrir vite : 6 stratégies à essayer d’urgence pour soulager sa balance…

Alors comme ça on veut perdre du poids et vite, qui plus est !? Viser le long terme, faire des efforts, avoir le corps souhaité dans des mois et des mois, très peu pour vous !

Mais ça tombe à merveille puisqu’il n’y a rien de plus simple, il suffit de boire des thé detox et avaler des pilules brûle graisse se réveiller !

Il n’y a pas de raccourci dans la perte de poids, ni de solutions “rapides” ET durables, malheureusement. Les efforts temporaires donneront des résultats temporaires.

C’est dit, alors vous pouvez quitter cette page parce que la suite ne vous plaira sans doute pas…

La vérité, c’est que vous ne devriez jamais être pressé de perdre des kilos, et vous devriez toujours inscrire votre objectif de perte de poids dans une démarche long-termiste.

Il est très facile de perdre du poids rapidement, mais c’est toujours sur le long terme que les gens échouent (regardez dans votre entourage les succès et les échecs).

Voilà ce nous allons faire :

  • passer en revue les méthodes les plus rapides de perte de poids sur cette planète qui font leurs preuves, puis peser le pour et le contre de chacune d’entres elles
  • voir ensemble des solutions plus saines et plus durables pour perdre et surtout maintenir la perte de poids et ne pas subir le terrible effet yoyo

On y va ?

Quelle est la meilleure manière de maigrir rapidement, là maintenant ?

Qu’on soit bien clair, ce n’est absolument pas ce que je recommande, mais voici 4 stratégies de perte de poids rapides très courantes.

1. Le régime hypocalorique

régime hypocalorique
Allez Julie, plus que 3 mois à tenir pour rentrer dans ton 34

Vous voulez vraiment perdre du poids ? Arrêtez de manger !

Simple non ?

Un régime hypocalorique est un régime qui vise à créer un déficit calorique, c’est à dire réduire le nombre de calories que vous ingérez.

Cela vous dit quelque chose ? Normal, c’est la base de n’importe quel régime. La vitesse à laquelle vous allez perdre du poids est directement liée à la coupe calorique que vous faites, jusqu’ici c’est logique.

Donc si le dernier régime à la mode préféré de ton influenceuse préférée vante une perte de poids rapide, il y a fort à parier que ce soit un régime fortement hypocalorique, “autorisant” par exemple entre 450 et 800 calories par jour seulement.

Si vous vous demandez : non, ce n’est pas énorme !

C’est même très faible quand on pense qu’un double Whopper de chez Burger King fait environ 950Kcal. En tenant un tel régime drastique, vous allez évidemment perdre du poids rapidement, c’est 100% garanti*.

*Ce qu’il faut lire dans les petites lignes, c’est qu’un régime fortement hypocalorique va également vous diminuer physiquement, vous frustrer, vous enlever toute once de motivation, puis vous faire reprendre tous vos kilos perdus et avec la monnaie SVP.

En bref, est-ce recommandé ?

Pas du tout, ces régimes peuvent entraîner de graves carences nutritionnelles et d’autres complications de santé, surtout si vous ne savez pas ce que vous faites.

Donc sur le principe, oui, créer un déficit calorique est la base de toute perte de poids (même saine), mais sur la méthode, non. Retenez bien ça, sur le court terme, n’importe quel régime fonctionne tant qu’il est régit par le déficit calorique.

2. Le régime hyperprotéiné 2.0

Très à la mode il y a quelques années de ça, il était coutume de suivre un régime très riche en protéines pour perdre rapidement du poids, vous avez peut être entendu parler des régimes Atkins et Ducon Dukan qui surfaient sur ce concept.

La raison à cela ?

Les protéines augmentent la sensation de satiété, donc plus vous mangez de protéines de qualité, plus vous vous sentez rassasié en sortant de table.

Par ailleurs les protéines préservent la masse musculaire, très utile quand on est en plein déficit calorique, puisque le corps va puiser dans ses réserves pour fonctionner, ce qui signifie qu’il peut puiser à la fois dans la graisse et dans les muscles.

Parfait.

Le problème, ce régime n’est pas toujours facile à tenir, il peut mener à des carences en nutriments s’il est mal élaboré et parfois même endommager les reins.

Plus récemment, vous avez forcément entendu parler du jeûne intermittent, un mode de nutrition qui consiste à sauter des repas. Il existe différents types de jeûnes avec différentes “fenêtres” durant lesquelles vous “pouvez” ou non manger.

Le jeune repose notamment sur le concept de restriction calorique que l’on vient de voir : en réduisant le nombre de repas, on réduit généralement la quantité totale de nourriture consommée.

Sans cesse à la recherche du futur régime à la mode, les gurus nutritionnistes se sont dit “azy ce serait vachement cool de mixer le jeûne intermittent avec le régime protéiné naaaaan ?“.

Et bam, le PSMF est né !

Le régime PSMF (protein sparing modified fast) consiste à “épargner” les protéines et faire que la plupart de votre alimentation provient de sources protéiques.

En gros c’est un jeune protéiné qui se compose de :

  • 1,5g de protéine par kilo de poids corporel par jour (viande maigre, volaille, poisson, fruits de mer, œufs, tofu etc).
  • moins de 20 g de glucides par jour.
  • pas de matières grasses en dehors de celles contenues dans les sources de protéines (oubliez ce qui est beurre, huile, noix ou graines).
  • quelques compléments multivitaminés pour la route.

Le PSMF est juste un nouveau régime à la mode qui vient upgrader les traditionnels régimes hyper protéinés avec le principe du jeûne très en vogue.

Est-ce que ça fonctionne le PSMF ?

Oui, probablement, comme n’importe quel régime qui retire des calories de l’équation. Une étude de deux semaines (1) a d’ailleurs montré que le PSMF permettait une perte de poids à priori “sûre” et efficace, notez toutefois que l’échantillon de l’étude était très faible (12 adolescents en surpoids).

Est ce que vous devriez le faire ?

Probablement pas, ce n’est pas jouable sur le long terme, et je le répète : les régimes temporaires donnent des résultats temporaires.

Verdict : à court terme (une semaine ou deux), éventuellement avec l’avis du médecin. À long terme, certainement pas.

3/ Régime Cétogène (diète Keto)

Ce régime subit un fort essor depuis plusieurs années, on peut trouver le régime cétogène également sous l’appellation Keto Diet.

Le principe, dire “ciao” aux glucides (encore un grand classique des régimes tendances).

Mais dans le genre, le Keto en veut vraiment aux glucides, il est très strict et demande généralement de supprimer la totalité de ces derniers.

Lire aussi :
Produit minceur efficace et naturel

Tout dépendra évidemment du pratiquant, mais généralement la diète Keto consiste à :

  • maintenir les glucides à un niveau inférieur à 30-50 grammes par jour (à titre de référence, une banane contient environ 27 grammes de glucides).
  • élever la consommation de protéines à environ 1,35 gramme par kilogramme de masse corporelle par jour.
  • manger le reste de vos calories autorisées sous forme de graisse.

Les régimes à faible teneur en glucides sont généralement considérés comme sécuritaires comme le montre cette étude (2) menée sur 83 patients obèses ayant suivi 24 semaines de diète Keto.

Le résultat, réduction significative du poids corporel et de l’indice de masse corporelle des patients, en plus des niveaux de triglycérides.

Est-ce que ça fonctionne ? Bien sûr, ici on retire carrément toute une famille de macronutriment, ce qui revient à drastiquement réduire le nombre total de calories consommées.

Est-ce conseillé ?

Bien, si vous voulez, vous pouvez essayer le régime Keto, beaucoup de gens ont réussi avec. Cependant, vous devez savoir qu’il est extrêmement difficile à suivre. Tous changements alimentaires que vous ne pouvez tenir toute votre vie ne devraient pas être fait (cela n’engage que moi).

4/ La déshydratation, la super bonne idée à ne jamais faire

perte poids rapide
Oh oui vous allez perdre rapidement des kilos (d’eau), la vie aussi éventuellement

La pratique est bien connue des combattant MMA ou des bodybuilders à l’approche de la pesée ou de la compétition.

Si ces derniers savent qu’ils ne sont pas dans leur catégorie de poids, ils optent pour des techniques comme :

  • faire du jogging en survêtement.
  • s’asseoir dans des saunas durant de longues périodes.
  • supprimer tout le sel de l’alimentation (ce dernier permettant de retenir l’eau).
  • suivre des régimes à très faible teneur en glucides (les glucides aident également à retenir l’eau).
  • ne pas boire d’eau le jour de la pesée.

Cela peut s’avérer utile si c’est bien encadré et qu’il s’agit de se qualifier pour une compétition sportive, mais ne vous avisez jamais, ô grand jamais de faire ça pour perdre du poids !

Sérieusement, ne jouez pas avec la déshydratation.

6 habitudes à mettre en place pour une perte de poids saine et durable

Nous venons de voir 4 stratégies de perte de poids rapide (vous en avez peut être déjà essayé certaines ?) qui ne sont généralement pas durables.

Parce que soyons honnêtes, vous pouvez peut être tenir avec 600KCal/ jour sur une semaine, mais sur toute une vie, c’est une autre histoire (ne serait-ce que sur une année relève d’une volonté de fer) !

Le schéma classique avec ces régimes, c’est que vous avez des résultats temporaires le temps de vos actions temporaires, puis vous stagnez, reprenez du poids et même plus (c’est très bien expliqué dans la vidéo ci-dessus).

Bref, ce genre de régimes sont pour ceux qui prennent des résolutions de perte de poids chaque début d’année qu’ils ne tiendront pas.

Si vous voulez constater par vous même, libre à vous, mais si vous voulez plutôt des changements durables et une perte de poids qui évolue dans le bon sens, nous allons devoir parler de nouvelles habitudes plus que de régime.

Voyez vous ce qui importe, ce n’est pas tant “combien de poids vous avez perdu dans votre premier mois de régime”, mais plutôt “combien de poids vous avez perdu (et non repris) au bout d’un an”.

La perte de poids n’est pas un sprint, c’est un marathon, et voici de petits changements que vous pouvez d’ors et déjà intégrer dans votre vie.

1. Avoir plus de calories en sortie qu’en entrée

On l’a vu en préambule, n’importe quel régime fonctionnera à court terme s’il est régit par les lois de la thermodynamique. Pour perdre du poids, vous devez brûler plus de calories que vous en consommez.

Point.

Donc le commencement de votre perte de poids est obligatoirement un état des lieux du nombre de calories moyen que vous consommez au quotidien. Il n’est pas nécessaire d’être précis, mais d’avoir une idée approximative du nombre de calories avec lequel vous maintenez votre poids, compte tenu de votre composition corporelle, de votre niveau d’activité et de vos objectifs de perte de poids.

Une application comme Yazio vous aidera à mesurer ce nombre et vous pourriez être bien surpris de l’écart entre ce que vous pensez consommer et ce qu’il en est réellement.

Le fait de tracker vos calories aide également à renforcer votre motivation et votre implication dans une perte de poids, c’est en tout cas ce que révèle cette étude (3) de 24 semaines menée sur 142 participants.

Avec le chiffre de vos calories moyenne, vous pouvez maintenant aller voir une nutritionniste ou un coach, qui va vous aider à définir des objectifs réalisables pour un perte de poids saine sur le long terme.

Les gens ont tendance à demander “que manger pour maigrir”, mais si la question était plutôt “comment manger pour maigrir” ?

Bien sûr, ce que vous allez mettre dans votre assiette est d’une importance cruciale, mais rien n’est tout noir ni tout blanc. On dit par exemple que le pain fait grossir, mais tout dépend de ce que vous mettez dessus et en quelle proportion vous en mangez.

Pour ce qui est du comment manger, essayez par exemple de :

  • prendre le temps de manger, ce qu’on appelle manger consciemment. Vous l’avez lu des centaines de fois, mais le fait d’être un véritable tractopelle à table et d’engloutir les aliments à tendance à augmenter la quantité de nourriture engloutie. Avant de passer à table, commencez par couper toute source de distraction (téléphone, TV, etc), puis tâchez de poser votre fourchette à chaque bouchée, de ressentir toutes les saveurs et de bien mâcher, une bonne digestion commencer par une bonne mastication.
  • manger tous les jours à la même heure et éviter les grignotages. Pour cela le meilleur moyen est encore de reconnaître les bon signaux de faim des “faux”. L’envie de grignoter peut effectivement être crée par un ennuie mortel au travail ou un corps qui a simplement soif.
  • manger des aliments de qualité supérieure. Votre alimentation doit être constituée 90% du temps d’aliments qui poussent ou qui “vivent”. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de place pour votre pizza favorite ou votre glace pécan/caramel, mais ces derniers doivent être consommés 10% du temps (soit un repas sur 10 environ et en quantité raisonnable). Globalement vous connaissez la chanson, mangez de meilleure qualité signifie tourner le dos aux aliments transformés. Remplissez votre panier de fruits et de légumes frais, de céréales complètes, de viandes fraîches/ bio/ maigre, de noix, etc..

3. Misez sur les bons nutriments

On vient de parler d’aliments de meilleure qualité et on va développer un peu ce point. Il est évident que les aliments de qualités susnommés vous apporter à votre corps plus de nutriments.

Pour cela, veillez particulièrement à :

  • Manger des protéines maigres dans la majorité de vos repas. On l’a vu en début d’article, la plupart des régimes qui fonctionnent reposent sur ce principe, parce que les protéines tiennent rassasié tout en conservant la masse maigre musculaire. Viande de bœuf ou de poulet maigres, yaourt grec (ou skir), haricots, lentilles et j’en passe (consultez notre article sur les protéines végétales). Les protéines sont l’un des macronutriments les plus importants pour votre santé, il est donc essentiel d’en faire une priorité à chaque repas.
  • Mettre de la couleur dans vos assiettes : la couleur des fruits et légumes est un bon indicateur des nutriments qu’ils renferment (les légumes verts contiennent par exemple de la vitamine K), il est donc important de profiter de tout l’arc en ciel offert par mère Nature.
  • Choisir des sources de glucides riches en fibres. Les choix ne manquent pas ici : fruits, tubercules, légumineuses (haricots/lentilles) et céréales complètes pour ne citer qu’eux. Les fibres aideront à ralentir la digestion et fourniront une énergie durable.
  • Privilégier les matières grasses saines (avocats, noix, huile d’olive).
  • Penser hydratation, une bonne hydratation est nécessaire pour que tous les nutriments que vous consommez fonctionnent bien. De plus, boire beaucoup d’eau peut vous aider à rester rassasié entre les repas.

4. Bouger son body

On ne peut décemment pas aborder le sujet de la perte de poids saine et durable sans parler d’activité. Il est question ici de définir de nouvelles habitudes de vie, quelle meilleure façon que le sport pour créer un cercle vertueux ?

Nous avons beaucoup évoluer au fil des décennies et vivons dans une époque où il n’est plus étonnant de passer 12 heures de sa journée assis entre le bureau, la cantoche la voiture et le canapé.

Nous devons veiller à garder le mouvement, et je ne vous parle même pas de sport, simplement de ne pas sombrer dans la sédentarité.

Je vous laisse lire notre article sur la sédentarité pour apprendre à lutter contre.

5. Ne pas négliger son sommeil

L’autre chose que les gens négligent trop souvent : le sommeil.

Moins dormir ce n’est pas vivre plus, et dans l’ensemble, nous dormons moins qu’avant.

Or, lorsque l’on commence un programme de sport comme de la musculation, les fibres musculaires se reconstruisent plus fortes durant le sommeil.

Au delà des muscles, le sommeil nous aide à réguler notre métabolisme, ce qui explique en partie la corrélation qu’il peut y avoir entre manque de sommeil et obésité.

Le stress, et les hormones qui l’accompagnent, peuvent influencer la prise de poids.

Mais il n’est pas seulement question de sommeil, mais aussi de récupération. Ne tirez pas trop sur la corde, quand vous avez soumis votre corps à un stress intense, offrez lui le repos mérité le lendemain.

Attention, récupération ne veut pas dire ne rien faire, il faut penser récupération active ! Il n’est pas question que du corps, mais également de l’esprit, ce dernier aussi a besoin de répit.

6. Bénéficier d’un environnement favorable

Qu’est ce qu’on entend par environnement :

  • le travail, la maison, la ville dans laquelle on vit
  • les amis et la famille que l’on côtoie

Il existe des environnements plus propices que d’autres à la perte de poids (on sait que le stress est un ennemi coriace à la perte de poids). Tant qu’à faire, autant mettre toutes les chances de son côté pour en tirer partie.

Malheureusement, nous n’avons pas la main sur tout, il est bien difficile de décider de la météo et parfois pas si facile de changer de ville (on a tous des contraintes, famille, travail, etc).

Ce qui est sûr, c’est qu’on a toujours le contrôle sur son entourage, vos amis soutiennent t-ils vos efforts ? Vous poussent t-ils vers le haut ? Ont t-ils des objectifs similaires aux vôtres ?

Je ne suis pas en train de dire adieu à vos proches qui affectionnent davantage l’after work au bar que le training aux barres, mais si vous cherchez à adopter de nouvelles habitudes saines, il sera plus facile de la faire avec des gens motivés à en faire de même.

Adapter son environnement, c’est aussi ne pas faire entrer la tentation dans sa maison :

  • pas de cochonneries dans les placards
  • pas d’applications de livraison de Junk Food sur le téléphone
  • pas de trajets de retour de boulot qui passe par votre boulangerie favorite
  • un frigo toujours rempli de bonnes choses
  • des petits plats préparés à l’avance, voir congelés pour les moments où vous n’avez pas le temps de cuisiner
  • un espace dédié à l’entrainement à domicile
  • etc

Ce qu’il faut retenir

je ne vous ai sans doute rien appris que vous ne saviez déjà et si vous avez lu jusqu’ici vous repartez peut être avec plus de questions qu’en arrivant, la première étant “et maintenant je fais quoi alors” ?

Le but, c’est de vous faire comprendre que l’être humain est une petite feignasse à la recherche de raccourci et de résultats rapide. La vérité, c’est que beaucoup essaient d’exploiter ces biais.

Alors soyez prudent quand vous vous lancer dans un entreprise de perte de poids, regardez bien les mécanismes des solutions proposées, que cherche t-on à vous vendre, quelles sont les promesses faites, parle t-on de résultats rapides et sans effort ? Si oui, un drapeau rouge doit se dresser dans votre esprit.

De même, le régime en question m’interdit t-il certains types d’aliments/ nutriments, vais-je être capable de tenir cela sur le long terme ?

Je vais finir par répéter une dernière fois “les efforts temporaires donnent des résultats temporaires”, ne perdez pas votre motivation et votre énergie n’importe où. Prenez le temps de faire les choses bien, vous voulez atteindre une meilleure version de vous même qui durera toute votre vie.

Références : 

(1) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/3976552/

(2) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2716748/

(3) https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/oby.22382?fbclid=IwAR0Pg4HlcQu60AHKL24_mDH6yCTlaed0SAJ_repd5zEvGOD4BdLS6_e8lPY&

 

 


Mis à jour par sportequipe le :16/09/2021

Nos articles perdre du poids

Comments are closed.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More